Du chauffage avec les palettes usées – Bonduelle

Du chauffage avec les palettes usées

[France]

Au programme

Récupérer les palettes usagées pour les réparer ou pour chauffer la ville.

Une deuxième vie pour les palettes

Dans beaucoup d’usines, les palettes perdues peuvent représenter chaque année de gros volumes de bois qui n’a eu parfois qu’une utilisation unique. Déchets, besoins en manutention, risques pour la  sécurité, elles sont synonymes d’ennuis et de problèmes à traiter. Sauf si l’on décide de les regarder sous l’angle du potentiel !

Dans l’usine de Rosporden, ces palettes ne sont plus vues comme des problèmes mais comme des ressources. Et cela change tout ! Avec les bonnes idées, il devient possible de leur donner une nouvelle utilité.

1186 palettes valorisées en chaufferie

Premier objectif pour leur redonner une nouvelle vie, les récolter. Un plateau amovible et des bacs pour réceptionner les déchets de bois ont été mis en place.

Les palettes perdues ont désormais trois riches destins qui s’offrent à elles :

  • revendues telles quelles
  • réparées puis revendues
  • utilisées pour du chauffage

Naturellement, les palettes ne prennent pas la direction de la chaufferie telles quelles : elles sont d’abord valorisées en biomasse pour ensuite alimenter les chaufferies des collectivités locales de Bretagne.

Au total, 8320 palettes ont ainsi trouvé un second usage.

La biomasse : de l’or vert

Ce sont les matières issues des végétaux et des animaux qui peuvent fournir de l’énergie, qui est donc, par nature, renouvelable. Il s’agit souvent de bois réduit en copeaux, que l’on brûle pour en faire de l’électricité ou du chauffage, mais la biomasse peut aussi provenir de déchets ménagers ou encore de déchets agricoles ou de lisier (alors souvent converti en biogaz). Son bilan carbone est quasi-neutre : elle occupe donc une place de choix aux côtés de l’éolien ou du solaire pour produire de l’énergie dans une optique de développement durable.

Bonne_Pratique_Bonduelle_-_Recycler_Palettes