Retour close-menu Created with Sketch.

En cliquant sur J'accepte, vous acceptez l'utilisation de cookies pour des raisons techniques, à des fins d’analyse statistique et de gestion du trafic Web (cookies analytiques), de partage d'informations avec les annonceurs sur d’autres sites internet, en vue de vous proposer des informations pertinentes (cookies de ciblage) et qui correspondent à vos intérêts (cookies de personnalisation).Le Groupe Bonduelle a mis à jour sa politique de confidentialité et la gestion des données de ses utilisateurs.En savoir plus.

On va plus loin

Le bien-être comme élément majeur de la performance collective

A l’heure du déconfinement et du retour progressif au bureau, quelles leçons tirer de la crise du Covid-19? Du jour au lendemain, nos habitudes de travail ont été bouleversées. Nous perdions nos habitudes (parfois devenues routines?) de cadre de travail, de contacts informels, de collaboration en présentiel, et de rythme, avec le cas échéant pour les parents qui ont dû prendre le relais des écoles sur leur temps de travail.

Bouleversement....ou formidable opportunité d’expérimentation? Cette crise sans précédent nous a amenés à lever les freins culturels que nous nous imposions et à adopter de nouveaux comportements.

Qui eût cru… Que des commerciaux rejoindraient des collègues sur les lignes de production? Que des équipes du food service prêteraient main forte à celles du retail pour charger les rayons en magasin? Que les réunions de crise seraient balayées par des points de partage des best practices? Que les partenaires sociaux se rencontreraient chaque jour pour co-construire des solutions ? Que des réunions moins nombreuses, plus courtes, plus fréquentes, sur les sujets essentiels augmenteraient grandement notre efficacité ?

Les managers ont adapté leur manière d’animer leur équipe à distance, en osant la confiance. Les équipes ont collaboré et fait tomber les silos entre services, pris plus d’initiatives, accéléré les décisions et par ricochet la concrétisation des projets. 
Nous avons osé exister en tant que personne, découvert les enfants de nos collègues, partagé nos joies, nos satisfactions, mais aussi nos craintes et difficultés. De l’éloignement physique est née une étonnante proximité digitale.
Cette authenticité a donné lieu à de formidables élans de soutien moral, d’entraide et d’inventivité dans le souci de l’autre.

En laissant de côté nos routines, en nous recentrant sur qui nous sommes en tant que personne, en tant que collègue, en tant que citoyen du monde, nous avons adopté de nouveaux comportements qui nous ont permis de performer malgré les difficultés inédites du contexte.

En osant l’audace, la confiance, l’authenticité, en partageant nos vulnérabilités, nous avons pu dépasser les limites de nos fonctions, nous révélant tels que nous sommes, agissant par passion, par solidarité, par soif de bien-être et d’impact positif sur nos écosystèmes. 

Pour capitaliser sur ces expériences et nouvelles manières d’être il nous faudra être déterminés et ingénieux. En tant que personne, nous devons oser. Continuer à exister au travail tels que nous sommes. Découvrir le métier d’un collègue. Nous écouter, partager nos difficultés, solliciter de l’aide, nous soutenir les uns les autres, mettre l’énergie dans les choses essentielles. Exprimer nos points de vue, nos idées. Inventer des solutions nouvelles. Décider plus vite sans tout maîtriser. SURPRENDRE notre manager !

En tant que manager, nous sommes invités à oser. Lâcher prise. Donner et recevoir du feedback pour progresser grâce au regard de l’autre. Casser les silos, impliquer nos collègues et collaborer. Avoir CONFIANCE en nos collaborateur !
En tant que dirigeant, il est temps d’oser revisiter nos modes de fonctionnement et de prise de décisions, faciliter le télétravail et l’agilité dans l’organisation du temps et des espaces pour permettre à chacun de poursuivre sa mission en cultivant ce bien-être.. 
Et nous devons veiller. A ce que ce souffle d’inventivité collective ne faiblisse pas. A donner du sens, sans être directif pour que chacun, par l’alignement de son intelligence, de ses émotions et de ses passions, puisse continuer à avoir un meilleur impact pour soi, pour les autres et pour la planète. GUIDER sans tout maîtriser !

Marine Hénin - Directrice Ressources Humaines

Haut
de page