Retour close-menu Created with Sketch.

En cliquant sur J'accepte, vous acceptez l'utilisation de cookies pour des raisons techniques, à des fins d’analyse statistique et de gestion du trafic Web (cookies analytiques), de partage d'informations avec les annonceurs sur d’autres sites internet, en vue de vous proposer des informations pertinentes (cookies de ciblage) et qui correspondent à vos intérêts (cookies de personnalisation).Le Groupe Bonduelle a mis à jour sa politique de confidentialité et la gestion des données de ses utilisateurs.En savoir plus.

On va plus loin

L’alimentation végétale au cœur de nouvelles recommandations

Les nouvelles recommandations alimentaires de la France, du Canada et du projet international EAT-Lancet sont unanimes: notre alimentation doit être plus végétale, pour notre santé comme pour celle de la planète.

2019 sera-t-elle un grand cru pour l’alimentation végétale? Le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est bien parti!  En l’espace du seul mois de janvier de cette année, trois nouvelles recommandations concernant l’alimentation voient le jour:

  • Nouvelles recommandations françaises publiées par Santé Publique France : elles sont destinées au 4ème Plan National Nutrition et Santé (PNNS-4).
  • Nouveau guide alimentaire canadien: il remplace la version datant de 2007.
  • Rapport de la EAT-Lancet Commission: fruit du travail de 36 experts pendant 3 ans, ces recommandations visent à nourrir le monde en 2050.

A lire aussi : Comment sont élaborées les recommandations alimentaires aujourd’hui ?

Les végétaux se taillent la part du lion

Ces trois recommandations, qui ont été développées séparément, arrivent au même constat. Il importe d’ augmenter la part des végétaux dans notre assiette . C’est une question de santé humaine, mais aussi un enjeu pour les ressources planétaires, afin de nourrir les 10 milliards d’humains que nous serons en 2050.

Assiette-guide-alimentaire-canadien-repartition-aliments-alimentation
Guide alimentaire canadien - Canada.ca/GuideAlimentaire

Dans l’assiette canadienne, plus des trois quarts de la surface devrait être occupée par des aliments végétaux. La moitié pour les légumes et fruits, un quart pour les céréales complètes. Quant au dernier quart, consacré aux protéines, il comporte, aux côtés des sources de protéines animales, les légumineuses ainsi que les noix et graines. La notion de portion alimentaire a disparu, pour faire place à celle de la répartition.

Dans les recommandations de EAT , les légumes sont conseillés à raison de 300 g par jour, les recommandations françaises parlant de 3 portions de légumes par jour.

Dans les trois guides, l’intérêt des légumineuses ou légumes secs (lentilles, haricots, pois chiches…), est clairement mis en avant, notamment pour réduire la viande. En France, cette famille d’aliments est désormais recommandée, à raison d’au moins deux fois par semaine. Pour EAT, les légumes secs occupent une place carrément centrale, dans la mesure où ils devraient être consommés à raison de 75 g par jour (poids non cuits).

Recommandations de la EAT-Lancet Commission-nourrir-monde-2050
https://eatforum.org/eat-lancet-commission/

Aux fourneaux pour moins d’aliments ultra-transformés

Les nouvelles recommandations ne portent pas que sur les aliments, mais aussi sur la préparation et l’environnement des repas. Ainsi, pour réduire la part des aliments ultra-transformés, qui sont souvent riches en graisses, sucre, sel et additifs, le guide canadien invite chacun à cuisiner plus souvent , et donne une série de conseils pour y parvenir plus facilement. Qu'elle soit prête à consommer ou à cuisiner, chez Bonduelle nous proposons une alimentation végétale toujours plus naturelle (258 recettes ont été retravaillées depuis 2009 dans le respect de notre charte nutrition Visa Santé )

En France, c’est d’une part le «fait maison» qui est mis à l’honneur. D’autre part, le système à 5 couleurs et 5 lettres Nutri-Score , qui fait son apparition sur un nombre croissant de denrées préemballées en France et en Belgique ( dont tous les produits Bonduelle ), afin de simplifier l’interprétation des valeurs nutritionnelles, est également intégré aux recommandations. Il est conseillé de réduire la consommation des denrées avec les moins bons scores (soit les scores D et E).

Manger, c’est un plaisir!

Enfin, le plaisir n’est pas oublié! «Prenez plaisir à manger» fait partie des conseils généraux pour la France, qui précisent également de privilégier la variété, de prendre le temps de manger et de déguster.  Avec Bonduelle , entre les variétés de produits, leurs différents conditionnements en conserve, frais, surgelés ou salades traiteurs, la multitude de recettes, snacking, nature, cuisinées ou sophistiquées, c’est une infinité de choix pour résoudre son équation du bien vivre végétal : santé, environnement, valeurs nutritionnelles et plaisir gustatif.

gamme-legumio-pasta-pates-legumes-Bonduelle

Quant au  guide canadien , il détaille différents aspects de l’environnement alimentaire: par exemple, les avantages qu’il y a à savourer les aliments, ainsi qu’à prendre ses repas en bonne compagnie (famille, proches, amis, voisins, collègues,…). C’est tout de même plus sympathique que de manger un repas commandé en ligne devant son ordinateur! Enfin, il invite en outre à créer un environnement alimentaire positif, y compris jusqu’à choisir un fond sonore apprécié.

Bref, à l’heure où l’alimentation est devenue une source de stress pour bon nombre de personnes, il y a de la décrispation dans l’air de ces nouvelles recommandations. Et outre leurs aspects nutritionnels avantageux, les couleurs, les textures et les saveurs des aliments végétaux participent pleinement à des repas plaisants. Qui a dit que manger sainement ne rimait pas avec plaisir?

En conclusion, ces recommandations sont parfaitement en phase avec la vision du groupe  Bonduelle, qui s'engage et innove du champ à l’assiette pour créer ensemble un futur meilleur à travers l’alimentation végétale, car c’est notre conviction : La Nature est notre Futur.

Découvrez aussi tous nos engagements via la Fondation Louis Bonduelle

Haut
de page