Retour close-menu Created with Sketch.

En cliquant sur J'accepte, vous acceptez l'utilisation de cookies pour des raisons techniques, à des fins d’analyse statistique et de gestion du trafic Web (cookies analytiques), de partage d'informations avec les annonceurs sur d’autres sites internet, en vue de vous proposer des informations pertinentes (cookies de ciblage) et qui correspondent à vos intérêts (cookies de personnalisation).Le Groupe Bonduelle a mis à jour sa politique de confidentialité et la gestion des données de ses utilisateurs.En savoir plus.

Développement durable

100% d'emballages recyclables ou réutilisables chez Bonduelle d’ici à 2025

Les matériaux d’emballage sont un sujet très important chez Bonduelle. Composition, poids, empreinte environnementale … notre volonté est de nous intégrer pleinement dans une économie de plus en plus circulaire. C’est donc logiquement que nos conditionnements sont au cœur du deuxième macro-objectif de notre démarche RSE. Avec l’ambition d’atteindre d’ici 2025 : 100% d’emballages conçus pour être recyclables ou réutilisables. Et nous nous en donnons les moyens!

Comment mieux emballer nos produits dans le respect de l’environnement ? Cette réflexion est aujourd’hui menée sur tous les fronts au sein du Groupe Bonduelle pour réduire le pourcentage de matières non renouvelables et favoriser ainsi une consommation plus durable. L’enjeu est de taille. En 2018-19, nous avons acheté à nos fournisseurs à travers le monde près de 182.000 tonnes de matériaux d’emballage.

repartition-materiaux-emballage-bonduelle

Ces emballages contribuent à la production de gaz à effet de serre (14% de nos émissions totales), de par leur fabrication et leur transport vers nos sites industriels. 

Répartition-émissions*gaz-effet-serre-Bonduelle

Porté par notre engagement dans la certification B Corp, nous avons amplifié et accéléré notre démarche emballage. Celle-ci s’articule désormais autour d’un programme d’actions visant trois axes de progrès:

  • réduire à leur minimum les quantités de matériaux utilisés pour les emballages ;
  • choisir des matériaux recyclés et respectueux de l’environnement ;
  • atteindre d’ici 2025, 100% d’emballages conçus pour être recyclables ou réutilisables.

Premier objectif : réduire le poids et l’épaisseur des emballages

La démarche concerne chacune de nos références : un plan de réduction des épaisseurs des emballages est établi avec nos fournisseurs (plastique, carton, papier, verre, métal). Moins de surface sur certains sachets, des parois plus fines pour les conserves, des cartons calculés au minimum. Nous continuons de réduire les packagings des produits, mais aussi les emballages qui servent à les transporter. C’est un travail de longue haleine, généralement étalé sur 2 à 3 ans. Cette période est en effet nécessaire pour concevoir et produire un emballage plus «léger», mais de performance égale (conservation du produit alimentaire, transport, résistance…). Le métal (acier et aluminium) est notre premier matériau d’emballage, utilisé pour les produits appertisés. Entamé en 2016, notre objectif de réduction des quantités de métal déployées est déjà atteint en 2019: économiser 1 500 tonnes de métal sur trois ans à périmètre constant.

«La conserve, une invention qui ne cessera jamais de nous étonner!»

La boîte de conserve est recyclable à l’infini !  Une conserve mise dans le bac de tri pourra donc se «réincarner» sans limites en objets métalliques, d’autres conserves notamment.

Depuis l’acquisition de Ready Pac Foods en 2017, nous avons accéléré notre procédure d’optimisation sur les aliments frais prêts à consommer conditionnés sous emballage plastique. La première étape, en cours, est de cartographier l’ensemble des matériaux plastiques, avant d’étendre ce travail au papier carton et au verre en 2020.

Deuxième objectif : opter pour des matériaux d’emballage recyclés et respectueux de l’environnement

Partout où cela s’avère possible. Notre volonté de privilégier de manière significative le matériau recyclé est holistique. En 2018-2019, les matériaux recyclés composaient déjà 50,2 % de l’ensemble de nos conditionnements en Europe. Pour consolider cette approche, nous étudions l’opportunité de substituer nos matériaux d’emballages d’origine fossiles vierges par des matériaux d’origine renouvelables tels que du carton ou des plastiques d’origine végétale.

La substitution des films souples multicouches non recyclables est actuellement à l’étude, notamment pour la gamme surgelée. L’écoconception des emballages en polyéthylène (PET) est un axe de progrès privilégié. Cela concerne nos gammes traiteur, avec l’augmentation de la teneur en rPet (PET recyclé) et l’élimination des couvercles plastiques non indispensables. Pour certains emballages, la part de rPet a été accrue, de 12 % à 50 %. Des efforts qui ont permis d’économiser près de 32 tonnes de plastique sur un an.

Notre politique d’achats responsables avec Ecovadis intègre également les emballages. Nous travaillons en priorité avec des fournisseurs d’emballages au plus proche de nos usines de fabrication et favorisons les alternatives à la route pour optimiser l’impact carbone lié au transport.

Troisième objectif : atteindre 100 % d’emballages conçus pour être recyclables ou réutilisables en 2025

Aujourd’hui, une part considérable des emballages utilisés par Bonduelle sont recyclables ou réutilisables. Mais la majorité ne signifie pas TOUS les emballages. Notre ambition est de réaliser l’objectif de 100 % d’emballages conçus pour être recyclables ou réutilisables d’ici 2025. Relativement faible en quantité proportionnelle, ce défi est significatif par la difficulté technique et opérationnelle que représente la substitution des emballages encore non recyclables. Plusieurs solutions sont envisagées et testées.

C’est quoi un emballage recyclable ?

Un emballage ou un composant d’em ballage est recyclable si sa collecte post-consommation, son tri, et son recyclage sont effectifs à grande échelle. Un emballage peut être considéré comme recyclable si ses principaux composants (plus de 95 % de la totalité poids de l’emballage) sont recyclables selon la définition ci-dessus, et si le reste des composants n’entravent pas la recyclabilité des composants principaux.

Le saviez-vous ?

En 2018-2019, en Europe, plus de 78 % des boîtes de conserve et plus de 74 % des bocaux en verre circulant sur le marché sont recyclés (Eurostat 2017)

Afin de concourir à l’objectif environnemental « zéro perte » en 2025, nous économisons donc les ressources tout au long du cycle de vie de ses produits , du produit fini à l’emballage, pour alimenter l ’économie circul aire . Si nous avons déjà de nombreux atouts dans le domaine, nous pouvons encore être meilleurs !

Découvrir nos bonnes pratiques

Haut
de page