Retour close-menu Created with Sketch.

En cliquant sur J'accepte, vous acceptez l'utilisation de cookies pour des raisons techniques, à des fins d’analyse statistique et de gestion du trafic Web (cookies analytiques), de partage d'informations avec les annonceurs sur d’autres sites internet, en vue de vous proposer des informations pertinentes (cookies de ciblage) et qui correspondent à vos intérêts (cookies de personnalisation).Le Groupe Bonduelle a mis à jour sa politique de confidentialité et la gestion des données de ses utilisateurs.En savoir plus.

Actualités

Une usine en fleurs

[France]

Au programme 

Faire fleurir une jachère aux abords de l’usine.

Des fleurs pour tous : abeilles, salariés, visiteurs

Les fleurs plaisent à tout le monde. Et pour les abeilles, elles sont vitales. Tout est dit : sur le site de Labenne, il n’a pas fallu plus d’arguments pour se lancer dans la création d’une jachère fleurie. 

Comment leur est venue l’idée ? En regardant autour d’eux… L’usine est implantée près d’une magnifique réserve naturelle qui les a inspiré à en prolonger la richesse jusqu’aux portes du bâtiment.

Surtout pas d’arrosage

La règle : laisser faire la nature. Si le sol a bien été préparé (nourri avec le compost maison !) et des graines semées, le tout sous la houlette d’un agriculteur local, il s’agit bien de donner le champ libre à la nature. Et surtout, d’éviter de consommer des ressources naturelles supplémentaires quand la pluie suffit amplement.

En quelques mois à peine, des résultats largement au rendez-vous, avec un site embelli et une biodiversité naturelle enrichie et protégée : les 12 salariés impliqués ne sont pas les seuls à se réjouir. 

Des bonnes pratiques en cascade

La jachère a fourni une motivation importante pour mettre en place un compost sur le site, mais ce n’est pas tout. Les retours positifs ont donné l’idée d’un second projet : mettre en place des ruches, pour offrir le logis aux abeilles qui trouvent dans le champ de quoi vivre. Prochaine étape : mettre à disposition des oiseaux (dont une compagnie de faisans) des mangeoires  pour éviter que les graines de la jachère ne soient mangées, que les fleurs poussent bien pour que les abeilles aient de quoi butiner...

La jachère 

Laisser un sol tranquille, ce n’est pas l’abandonner, loin de là. La jachère, qui vise à laisser les fleurs et les plantes sauvages s’emparer d’un sol sans intervenir, a toujours eu la faveur des agriculteurs qui voulaient laisser au sol le temps de se reposer et de se reconstituer des réserves entre deux périodes de cultures. Aujourd’hui, on sème des jachères pour améliorer la biodiversité, parfois sans viser à cultiver derrière. Ses intérêts ne se laissent plus compter : alimentation des pollinisateurs, site de reproduction, refuge, amélioration de la structure du sol, lutte contre l’érosion…

Une usine en fleurs
Haut
de page