Retour close-menu Created with Sketch.

En cliquant sur J'accepte, vous acceptez l'utilisation de cookies pour des raisons techniques, à des fins d’analyse statistique et de gestion du trafic Web (cookies analytiques), de partage d'informations avec les annonceurs sur d’autres sites internet, en vue de vous proposer des informations pertinentes (cookies de ciblage) et qui correspondent à vos intérêts (cookies de personnalisation).Le Groupe Bonduelle a mis à jour sa politique de confidentialité et la gestion des données de ses utilisateurs.En savoir plus.

Actualités

Un emploi pour les prisonniers

[Hongrie]

Au programme

Coopérer avec des prisonniers pour leur offrir un meilleur avenir.

Les prisonniers comme saisonniers

L’idée de proposer du travail aux prisonniers n’est pas venue par hasard aux employés du site de Bekescsaba. Comme beaucoup de bonnes idées, elle est d’abord apparue comme une solution à un problème. Chaque année, à la même période, l’usine est confrontée à une pénurie de main d’œuvre en saison, la majorité des gens préférant des emplois à l’année. Dans le même temps, certains prisonniers ne demandent qu’à se former et à travailler, en vue d’une meilleure réinsertion, et sont précisément disponibles de façon temporaire ! La solution de l’équation : employer des prisonniers en saison.

Petites peines, plus grand avenir

Naturellement, les criminels les plus endurcis ne se retrouvent pas à emballer des petits pois ! Le programme s’adresse à des prisonniers qui ont commis des offenses non violentes, de petite envergure.

Ils peuvent uniquement être employés sur des postes qui n’impliquent pas leur sortie de l’usine : les lignes d’emballages et la conduite des chariots élévateurs sont toutes désignées ! Des emplois qui plaisent, puisque plusieurs prisonniers ont émis le souhait de revenir travailler à l’usine en saison quand ils sortiront de prison.

Tout le monde y gagne

En faisant se rejoindre les deux besoins, ceux de l’usine et ceux des prisonniers, les objectifs de chacun sont comblés, dans une démarche socialement positive et économiquement profitable à tous. L’usine Bonduelle est d’ailleurs la première de cette taille à établir ce type de programme en Hongrie avec une prison, un exemple qui pourra faire des petits…

Plus largement, c’est toute la communauté qui en bénéficie : les prisonniers sont plus employables à la sortie, ils ne fonctionnent pas en autarcie et s’impliquent dans la vie locale via l’emploi, les préjugés diminuent…

La réinsertion débute avant la sortie de prison

 

C’est bien connu, la prison peut faire des repentis, mais elle peut aussi endurcir et renforcer des comportements problématiques. Les possibilités de réinsertion à la sortie ont une importance capitale pour qu’il y ait moins de récidive : un emploi stable peut grandement aider. Justement, une communauté peut faire beaucoup pour favoriser des réinsertions réussies, notamment pendant que les prisonniers sont à l’ombre : formation, visites, jobs hors site…

Infographie_reinsertion_prisonnier_hongrie_Bonduelle
Haut
de page