Retour close-menu Created with Sketch.

En cliquant sur J'accepte, vous acceptez l'utilisation de cookies pour des raisons techniques, à des fins d’analyse statistique et de gestion du trafic Web (cookies analytiques), de partage d'informations avec les annonceurs sur d’autres sites internet, en vue de vous proposer des informations pertinentes (cookies de ciblage) et qui correspondent à vos intérêts (cookies de personnalisation).Le Groupe Bonduelle a mis à jour sa politique de confidentialité et la gestion des données de ses utilisateurs.En savoir plus.

Protéger les sans-abris du froid | Bonduelle

Protéger les sans-abris du froid

[CANADA]

Au programme

Aider les sans-abris à faire face à l’hiver avec des dons de matériel.

Un peu de chaleur !

Au Canada, les hivers sont rudes, c’est de notoriété publique. Pour tous ceux qui peuvent se réchauffer auprès d’un feu ou se blottir sous la couette, il s’agit juste de s’organiser et de bien se couvrir en sortant. Mais pour d’autres, l’hiver vient s’ajouter aux difficultés déjà nombreuses du quotidien. Ainsi pour les sans-abris, les mois de décembre, janvier et février sont probablement les plus dramatiques.

Or le ralentissement économique de la région, marqué par la fermeture de nombreuses usines, notamment automobiles, a affaibli la communauté, où nombreux sont ceux qui se sont retrouvés sans emploi, puis à la rue. Les salariés du site de Tecumseh ont eu envie d’agir pour rendre le froid un peu plus doux au yeux des sans-abris. Au programme, une grande collecte anti-froid organisée auprès de tous les employés !

Sacs de couchage et chocolat

La quête a été fructueuse ! Les volontaires ont récolté 10 sacs de couchage neufs, capables de protéger jusqu’à -18°C (il faut bien ça au Canada !), mais aussi des chaussettes, des écharpes, des bonnets…

Et en hiver, quoi de plus réconfortant qu’une boisson chaude ? En complément, les équipes ont récolté du café et du chocolat chaud, à destination du refuge de jour (Street help).

En réchauffant les corps, on réchauffe les cœurs

Il s’agit de bien plus que d’offrir une aide matérielle. Il s’agit de donner du temps et de l’énergie à ceux qui en ont le plus besoin. Il s’agit de prendre soin de ceux qui ont eu moins de chance dans notre communauté. Pour ceux qui vivent dans ces conditions difficiles, ne pas être ignoré, c’est ne pas être invisible : un facteur important pour mieux faire face aux difficultés rencontrées et à la marginalisation.

L’entraide ne fait pas du bien qu’aux aidés

 

Il n’y a pas que les cœurs des sans-abris qui se réchauffent lors de telles actions ! Car en se tournant vers ceux qui ont moins, on prend aussi naturellement conscience qu’il nous faut apprécier ce que nous avons la chance d’avoir :  cela permet d’ouvrir les yeux sur son propre bonheur. Plus largement, il s’agit aussi de fortifier la société dans son ensemble : une communauté qui prend soin des plus fragiles et une communauté plus saine.

employés_soutien_sans_abris_hiver
Haut
de page