Retour close-menu Created with Sketch.

En cliquant sur J'accepte, vous acceptez l'utilisation de cookies pour des raisons techniques, à des fins d’analyse statistique et de gestion du trafic Web (cookies analytiques), de partage d'informations avec les annonceurs sur d’autres sites internet, en vue de vous proposer des informations pertinentes (cookies de ciblage) et qui correspondent à vos intérêts (cookies de personnalisation).Le Groupe Bonduelle a mis à jour sa politique de confidentialité et la gestion des données de ses utilisateurs.En savoir plus.

Actualités

Du compost pour faire fleurir l’usine

[France]

Au programme

Fabrication de compost « maison » pour de plus belles fleurs aux abords du site.

Moins de déchets, plus de fleurs

Certains de nos sites ont la chance d’avoir un environnement exceptionnel. C’est le cas de Labenne, où l’usine est située dans une réserve naturelle. Une si belle biodiversité, cela donne des idées aux salariés, qui multiplient les beaux projets.

Il y a eu d’abord celle de créer une jachère fleurie, pour embellir davantage encore les environs, rapidement adoptée.

Qui dit jachère fleurie dit sols chouchoutés, l’idée du compost s’est donc naturellement imposée. C’est une étape optionnelle, mais qui a fait l’unanimité : mieux on nourrit la terre, plus notre jachère sera généreuse.

300 kg récoltés !

Ni une ni deux, les manches se sont retroussées. Quelques palettes, quelques volontaires et un composteur a vu le jour.

Qu’est-ce qu’on y met ? Les déchets végétaux du site. Plus précisément, les restes de tonte. Et il faut dire que cela chiffre vite. La première récolte a atteint les 300 kg : de quoi bien enrichir les sols de la jachère avant de semer les fleurs. À quand la tonne ?!

Les restes de la cantine contre des fleurs

Il n’y a pas que le gazon qui fait un bon compost. Il y a aussi…les restes du midi ! Plutôt que de les envoyer à la poubelle, on peut en faire du compost. C’est notre prochain objectif : mettre les déchets de la cantine au composteur.

Il s’agira bien sûr de s’organiser, car tout ne peut y aller. Exit les restes de poulet, la sauce à l’ail ou les morceaux de fromage, pas question qu’ils aillent fragiliser le compost… Un peu de pédagogie et beaucoup de bonnes volontés en perspective !

Le compost, un élément clef du zéro déchet…

Quiconque a décidé de se mettre sur la voie du zéro déchet a forcément déjà croisé le compost. Il faut dire qu’il occupe une place de choix dans les cercles vertueux du développement durable. En accueillant une partie des résidus des repas et de leur préparation (il mange aussi les épluchures !), mais aussi des déchets végétaux issus de l’entretien des espaces verts, il peut nettement diminuer la taille de nos poubelles… Parce qu’il rend les sols plus riches, il fait à son tour de beaux cadeaux. Il offre tantôt des fleurs, tantôt de belles surprises au potager, tout dépend de ce que l’on sème ☺

 

 

Bonne Pratique Bonduelle-  Compostage
Haut
de page