Retour close-menu Created with Sketch.

En cliquant sur J'accepte, vous acceptez l'utilisation de cookies pour des raisons techniques, à des fins d’analyse statistique et de gestion du trafic Web (cookies analytiques), de partage d'informations avec les annonceurs sur d’autres sites internet, en vue de vous proposer des informations pertinentes (cookies de ciblage) et qui correspondent à vos intérêts (cookies de personnalisation).Le Groupe Bonduelle a mis à jour sa politique de confidentialité et la gestion des données de ses utilisateurs.En savoir plus.

Actualités

Des légumes pour les plus pauvres

[Russie]

Au programme

Faire don des aliments ne pouvant être vendus pour éviter le gaspillage.

Moins de gaspillage, plus de dons !

Tous les légumes préparés à l’usine n’ont pas la chance d’atteindre les rayons du supermarché : une petite partie, pourtant parfaitement propre à la consommation, reste toujours sur le carreau. Et mis bout à bout pour chaque type de produit, ces laissés pour compte finissent par représenter des quantités non négligeables… Direction la poubelle ? Evitons ! Sur plusieurs sites russes, à Novotitarovskaya, Timashevsk, Moscow, pas question de les jeter si on peut les manger : ces légumes sont donnés aux plus démunis.

250 tonnes d’aliments sauvés

Chaque année, ce sont ainsi plusieurs tonnes de légumes qui partent dans les banques alimentaires de Moscou, Ekaterinbourg, Saint-Pétersbourg et Krasnodar. Ils sont tous aussi bons que ceux qui rejoignent les boutiques, mais n’ont pas pu en passer les portes : celui-ci à l’étiquette mal collée, celui-là une date limite d'utilisation optimale (DLUO) un peu courte, ou celui-là encore à l’emballage un peu écrasé…

Pour la Terre et la communauté

C’est un pas énorme en matière de prévention du gâchis, et donc pour la responsabilité environnementale, mais aussi en termes d’entraide dans la communauté. En choisissant de faire profiter les plus démunis de ces légumes gratuits, les employés envoient un message fort : la responsabilité d’une entreprise, c’est aussi un engagement envers les hommes et la communauté locale.

L’équilibre alimentaire, aussi important pour tout le monde

 

Les légumes ? Pas forcément facile d’en mettre à tous les repas quand on vit chichement. Bien souvent, on leur préfère les pâtes et le riz, moins coûteux et plus accessibles. L’amélioration des conditions de vie des plus défavorisés passe par le logement, les vêtements, l’insertion sociale ou encore l’accès aux soins, mais elle passe aussi par l’assiette. À nous tous de ne pas l’oublier à l’échelle de la société !

dons_alimentaire_infographie_Russie_Bonduelle
Haut
de page