Retour close-menu Created with Sketch.

En cliquant sur J'accepte, vous acceptez l'utilisation de cookies pour des raisons techniques, à des fins d’analyse statistique et de gestion du trafic Web (cookies analytiques), de partage d'informations avec les annonceurs sur d’autres sites internet, en vue de vous proposer des informations pertinentes (cookies de ciblage) et qui correspondent à vos intérêts (cookies de personnalisation).Le Groupe Bonduelle a mis à jour sa politique de confidentialité et la gestion des données de ses utilisateurs.En savoir plus.

Actualités

Cultiver avec moins d’eau

[Pologne]

Au programme

Remplacer l’irrigation classique par un système de goutte à goutte.

Irriguer en préservant l’eau

L’un des piliers du développement durable est la gestion raisonnée des ressources naturelles. Économiser celles que l’environnement met à disposition et qui ne sont pas infinies : les arbres, l’eau, l’énergie... La gestion de l’eau dans l’agriculture est donc essentielle pour qui veut participer à la transition écologique.

Au cœur de cette question : l’irrigation. C’est l’un des postes de consommation d’eau majeurs dans l’agriculture. Sur le site de Gniewkowo en Pologne, comme dans quantité de nos champs, les agriculteurs ont donc choisi une nouvelle méthode d’irrigation : le système classique a été remplacé par un système de goutte à goutte.

40% d’eau et d’énergie économisés

Le principe du système d’irrigation goutte à goutte : fournir aux cultures l’eau nécessaire uniquement, en arrosant uniquement sur les zones souhaitées. On supprime ainsi le gaspillage.

On parle parfois de micro-irrigation pour décrire ce système qui nourrit directement les racines des plantes en apportant l’eau à leur pied, de façon lente et régulière.

L’eau entre directement dans la terre plutôt que rester au contact des plantes. Moins d’évaporation, c’est encore moins d’eau perdue.

Le système goutte à goutte n’est pas seulement économe en eau, il est aussi moins énergivore, soit un double intérêt. En implantant ce système sur les 92 hectares de terres cultivées, les agriculteurs ont pu réduire leur consommation d’électricité et d’eau de plus d’un tiers.

Le goutte à goutte protège mieux les sols

L’irrigation traditionnelle n’a pas seulement un coût plus élevé en termes d’utilisation des ressources naturelles. Elle peut aussi entraîner une forte érosion des sols, et donc leur dégradation. Le système du goutte à goutte est donc plus intéressant de ce point de vue là aussi : il préserve la structure et le maintien des sols.

Les avantages se retrouvent aussi au niveau de la production car une terre en bonne santé est aussi une terre qui produit plus !

L’impact environnemental de l’irrigation

 

Comme toute méthode de culture, l’irrigation possède un impact sur l’environnement sur lequel elle est pratiquée : elle représente 70% des prélèvements d’eau dans le monde. Dans une logique de développement durable, il importe de savoir mesurer et quantifier les effets du système d’irrigation pour adopter les méthodes les plus respectueuses. Les effets de l’irrigation peuvent concerner le volume des cours d’eau ou des nappes phréatiques, la salinité des sols, leur maintien (érosion) …

infographie_economie_eau_RSE_agro-ecologie
Haut
de page