Retour close-menu Created with Sketch.

En cliquant sur J'accepte, vous acceptez l'utilisation de cookies pour des raisons techniques, à des fins d’analyse statistique et de gestion du trafic Web (cookies analytiques), de partage d'informations avec les annonceurs sur d’autres sites internet, en vue de vous proposer des informations pertinentes (cookies de ciblage) et qui correspondent à vos intérêts (cookies de personnalisation).Le Groupe Bonduelle a mis à jour sa politique de confidentialité et la gestion des données de ses utilisateurs.En savoir plus.

Actualités

Les renforts arrivent en usine

Pas toujours facile d’embaucher en période de crise sanitaire... Ainsi, face à une pénurie de main d’œuvre inédite, les équipes corporate des bureaux sont venues prêter main forte à St-Césaire, St-Denis et Ste-Martine.

Travail d'équipe à St-Césaire

Attendus début juillet, nos collaborateurs étrangers temporaires n’ont pas pu arriver à l’heure : et c’est avec une quinzaine de personnes - au lieu des80 prévues - que nous avons dû commencer alors la récolte...Très vite, l’idée est venue de faire appel aux collaborateurs des bureaux pour les remplacer. Pari gagné, puisque après un programme de formation et d’accueil, 4 personnes issues de l’inspection et du contrôle qualité sont venues prêter main forte en aidant à la récolte pendant toute une semaine !

"C’était une très belle expérience pour eux, ils étaient ravis de venir sur le terrain nous aider. Cela nous donne une idée : pourquoi ne pas proposer ce parcours d’onboarding à tous nos nouveaux collaborateurs ?C’est une belle façon de comprendre les enjeux de notre business... Un grand merci aux 4 volontaires et à tous nos collaborateurs qui travaillent en usine au quotidien : ils ont sauvé cette saison !" 
Pablo Saval - Directeur de l’usine de St-Césaire

AGILITÉ ET FLEXIBILITÉ À STE MARTINE

Usine de maïs équipée d’égreneuses manuelles, Ste Martine a eu aussi beaucoup de mal à embaucher cette saison... Et comme à St Césaire, c’est grâce à la flexibilité des collaborateurs des bureaux que le maïs a pu être égréné dans les temps. En effet, depuis le 24 août, ce sont plus de 20 collaborateurs des RH, du marketing, des ventes, de la communication, santé, sécurité ou qualité...qui sont venus aider sur le terrain. Certains quelques heures, d’autres 8 heures par jour, tous ont beaucoup apprécié cette expérience venue bousculer leurs habitudes de travail.
"Je trouverais super d’ajouter cette expérience au parcours d’intégration des nouveaux collaborateurs et serais partant pour le mettre en place à l’usine de Ste Martine. En mettant en lumière la réalité et les enjeux de l’usine, c’est une belle expérience pour comprendre qu’il faut être agile et flexible dans nos façons de faire !"
Alex Coe - Directeur d’usine Ste Martine

DU BUREAU À L’USINE À ST DENIS

A St Denis, ce sont trente collaborateurs des bureaux qui sont venus aider et participer sur le terrain. En période de pandémie et de télétravail, cette expérience a permis de rapprocher les salariés, renforcer l’esprit d’équipe et trouver des solutions qui jusqu’ici ne paraissaient pas envisageables. Au final, une belle expérience pour tous et de bons moments de collaboration et de convivialité entre l’usine et les bureaux !
"Motivation et sourire, ce sont deux mots qui me viennent à l’esprit lorsque je pense au collaborateurs volontaires. Ce dynamisme et cette détermination à faire la différence de la part de nos volontaires ont impressionnés tous les employés de production et cadres de l’usine. Cette expérience démontre clairement l’engagement de tous pour la réussite de l’entreprise en cette période de pandémie. Toute l’équipe de l’usine de St-Denis vous remercie."
Simon Bréard - Directeur production & étiquetage de l’usine de St-Denis

"Un grand grand merci à tous nos collaborateurs qui ont contribué de leur temps à nous aider dans nos usines. Votre contribution a été cruciale et va nous permettre d’atteindre nos objectifs de production et de productivité dans nos usines. Tout cela dans une année qui a été marquée à date par des extrêmes climatiques, la pandémie COVID et par des difficultés à recruter du personnel saisonnier. Merci encore à tous pour votre aide !"
Marc Lemery - VP Opérations Québec

Haut
de page