Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies par nos services.  En savoir plusFermer

Le transport


Chez Bonduelle, le transport des légumes vers les sites industriels et des produits finis vers les points de vente est un élément central des activités du Groupe. C’est pourquoi nous déployons de nombreux projets pour optimiser les flux et réduire les impacts environnementaux, notamment les émissions de gaz à effet de serre. 


Sur quelle organisation s’appuie Bonduelle pour faire vivre sa stratégie en matière de transport ?

«  Nous nous appuyons sur un comité de Suivi Transport et développement durable composé de représentants internationaux des services commerciaux et des entités Logistique des usines, de membres du département Supply Chain et de la centrale d’achat, de responsables du développement durable. »

Quelles sont les missions de ce comité ?

« Une veille sur les évolutions législatives du secteur, les avancées du Grenelle de l’Environnement en France, la recherche de solutions pérennes pour abaisser les impacts environnementaux des flux. »

Comment limitez-vous votre impact environnemental en matière de transport ?

« Nous implantons nos usines à proximité des bassins de production agricole. Ces derniers sont d’ailleurs sélectionnés en fonction des terres et des climats des régions, mais aussi en fonction de leur proximité des zones de consommation. Cette précaution permet de limiter les kilomètres parcourus par nos produits et favorise le développement des économies locales. »

Quelles actions sont menées en matière de stockage ?

« Nous cherchons en permanence à optimiser nos transports de produits mais aussi l’ensemble de nos approvisionnements. Par exemple, cela passe par la mise en place d’infrastructures de stockage suffisamment dimensionnées. Nos sites logistiques sont aussi organisés par aires géographiques et sont chargés du référencement des transporteurs, afin de choisir les options les plus cohérentes. »

Mesurez-vous vos émissions de CO2 ?

«  Oui. En 2008, nous avons initié un programme allant dans ce sens au sein de notre activité conserve afin d’identifier les marges de progrès et les leviers d’action pour réduire le niveau des émissions de gaz à effet de serre. Initié en France, le programme a été étendu aux pays d’Europe desservis en produits finis pour les livraisons en clientèle. Il a permis de mesurer les progrès réalisé grâce au déploiement du trafic rail-route. En 2011-2012, nous avons élargi les mesures à nos autres filiales spécialisées dans le surgelé, le frais et le traiteur et dans le même temps le recours au mode rail-route a été renforcé. En 2014-2015, 5 838 tonnes d'émissions de CO² ont été évitées grâce au rail-route. »

FOCUS SUR 2 ACTIONS CONCRÈTES : PRÉSENTATION DE 2 LEVIERS D’AMÉLIORATION DES PERFORMANCES

Une chambre froide de grande hauteur à faible impact environnemental En février 2012, Bonduelle a inauguré dans la Somme (Estrées) la plus importante chambre froide du groupe. Cet équipement haut de 35 m est destiné au stockage, à la préparation de commandes et à l’expédition de produits finis surgelés. Il offre une capacité de capacité de 23 000 palettes, Il permet de réduire le transport vers des stockages extérieurs de 1800 camions par an, soit 800T d’équivalent CO2.

La géolocalisation des parcelles pour une organisation optimale des récoltes Depuis 2012, le géo référencement des parcelles optimise les capacités de Bonduelle d’affecter toujours plus précisément les cultures aux sols, de modéliser les bonnes pratiques, d’organiser a mieux les modalités de transport associées. Pour mémoire, ce système permet de stocker des données stratégiques (variétés, dates de semis, rendement etc) et de constituer une mémoire agronomique des espaces cultivés.

Des résultats et des perspectives

5 838 tonnes de CO2 économisées grâce au ferroutage

Maintenir 5000 tonnes d’économie de cO2 sur les transports et la logistique du groupe

Par ailleurs, Bonduelle continue de développer en 2012-2013 des indicateurs de transport dans ses business units à travers le monde (hors Canada). Le groupe continue de privilégier la filière rail-route ainsi que le partage des actions pilotes dans le domaine. Dans le même esprit, le groupe continue de travailler à la mutualisation du transport aval avec d'autres industriels. Il s'agit ici d'optimiser les outils logistiques et d'intensifier les alternatives à la route.

Espace expert

Kilogrammes de CO2 par
tonne transportée

19 en approvisionnement amont agricole

71 en distribution

17 en intersite


Haut
de page