Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies par nos services.  En savoir plusFermer

Les ressources naturelles


Préserver les Ressources Naturelles 

Déployer une « économie verte » pour assurer le développement d’un monde durable : c’est l’objectif qui a été souligné lors de la conférence de Rio en juin 1992.

  • Généralisation des critères environnementaux dans les processus de conception et de production des produits et services.
  • Révision des modes de consommation et de production afin de se désengager des combustibles fossiles dans les décennies à venir
  • Valorisation des énergies renouvelables 
  • Recherche continue d’une haute qualité de construction
  • Recyclage des matières premières minérales comme des matériaux
  • Retour des matières organiques au sol pour les terres agricoles
  • Exploration d’outils de planification pour prendre en compte des objectifs collectifs, comme la réduction de gaz à effet de serre ou celle des consommations des matières premières…

On retrouve dans la stratégie Développement Durable de Bonduelle en matière de préservation des ressources naturelles bons nombres des orientations mondiales.

Management des Ressources Naturelles  

Bonduelle a toujours privilégié le travail en réseau et le partage d’informations entre ses usines, filiales, services centraux. Objectif : mener à bien sa stratégie en cohérence avec les problématiques sociétales et les spécificités liées à ses activités.

  • Des réunions annuelles permettent de participer au partage des bonnes pratiques et au déploiement des axes de la politique du groupe. Selon les thèmes, les profils des participants vont de l'exploitant d'équipements au directeur technique de la filliale.
  • Des visites triennales des usines sont menées par des experts internes : ils appliquent une grille de lecture commune permettant d’évaluer la performance des méthodes employées, de partager les bonnes pratiques.
  • Des guides techniques de référence rassemblent les bonnes pratiques.
  • Des cycles de formations destinées aux collaborateurs sont organisés : énergie thermique, Optimisation des process appertisés, Optimisation froid industriel – positif et négatif.

Consommation d’eau et d’énergie 

En 2014-2015, les efforts menés depuis près de 9 ans ont été récompensés : le bilan de la performance énergétique de nos usines est positif. Les ratios de consommation énergétique ramenée à la tonne fabriquée sont atteints. Ils ont baissé (à volume d’activité constant) de 5,9% pour l’eau et de 2,6% pour l’énergie, par rapport à l’année précédente. Ces bons résultats sont rendus possibles par :

  • Les processus thermiques.
  • Le renouvellement des outils et équipements dans une perspective de sobriété énergétique.
  • La mise en place du projet « Usine Sobre® » mené en partenariat avec le service Recherche et Développement d’EDF et le Centre Energétique des Procédés de l’Ecole des Mines de Paris de 2009 à 2011. Ce programme a abouti à la mise en place de solutions impactant plusieurs opérations et reposant toutes sur l’intégration énergétique. Elles font l’objet d’actions de référence dans nos usines pilotes et dans d’autres usines du Groupe.
  • -50% de consommation d’eau sur les 10 dernières années (évolution du ratio m3 par tonne de produits fabriqués) 2003/2004 - 2013/2014
  • certification internationale ISO 50 001 pour 9 sites industriels

Les performances enregistrées cette année illustrent le découplage entre la croissance de l'activité industrielle (+7,7%) et la consommation d'énergie (baisse de 9% du ratio).

Ressources vierges et énergies renouvelables

Bonduelle poursuit ses efforts d’optimisation des emballages et des circuits logistiques. Dans la technologie « surgelé » par exemple, nos actions ont abouti à une nette amélioration des modes de conditionnement secondaires grâce à des outils rendant possible un meilleur remplissage des cartons. 

Optimisation des emballages

  • La politique de réduction des emballages s’est élargie à tous les modes de conditionnement : conserve et films plastiques.
  • Le programme d'optimisation des épaisseurs de paroi des emballages métalliques en Europe a pour objectif d'économiser 500 tonnes de métal à l'année par rapport à 2012-2013 d'ici à 2016.
  • L’intégration des critères environnementaux dans la conception des produits est bien présente chez Bonduelle. Le packaging est un axe majeur de cette démarche.

La valorisation des déchets industriels banals est également une priorité. Objectif : atteindre 80% de taux de valorisation grâce au tri sélectif à la source et une politique d’achat adaptée.

Les énergies renouvelables

Bonduelle prospecte et soutient plusieurs projets pour réduire la dépendance aux ressources fossiles : co-génération, méthanisation, sans oublier le gisement organique dont dispose le Groupe… Les alternatives durables sont explorées avec soin, notamment au Canada (depuis 2011) et en France (horizon 2015).

En 2014/2015, 4,2 % du Mix énergétique thermique est issu d'énergies alternatives (biogaz/biomasse)

Bonduelle poursuit ses initiatives en faveur de la production et la valorisation du biogaz issu du traitement de ses effluents biodégradables

 

 


Chiffres du traitement des effluents et de l'intégration locale

80
8080% des volumes d’eau rejetés par Bonduelle transitent par une station d’épuration Bonduelle, ou locale (18% sont épurés par voie agronomique, 2% sont rejetés dans le milieu naturel compte tenu de leur bonne qualité)
1,7
1,7Le groupe a investi 1,7 millions d’euros en 2014 - 2015 dans les équipements d’épuration des effluents dans ses usines.
24
2424 stations d'épuration biologique aérées autonomes sont pilotées par Bonduelle.
96
96En 2014-2015, les effluents produits par Bonduelle représentent une charge organique de 44 206 tonnes de demande biologique en oxygène. Les processus opératoires contrôlés par le groupe en assurent le traitement à 96%.

Zoom sur la qualité des rejets

Au-delà des actions menées dans le cadre du programme Usine Sobre, le groupe s’est fixé pour objectif de soutenir 5 projets novateurs afin de promouvoir l’usage des énergies alternatives en 2018. À date, les 5 projets ont déjà abouti sur les sites de Nagykőrös, Békéscsaba (Hongrie), Saint-Denis (Québec), Renescure et Estrées-Mons (France).

Mesurer les impacts environnementaux pour mieux les réduire

Depuis 2011, nous participons aux travaux de mesure des impacts environnementaux engagés par le Ministère de l’Ecologie français. Par-delà notre première expérience sur l’exemple type d’une boîte de conserve à travers tout son cycle de vie, nous nous engageons dans une démarche de mesure de nos impacts à l’échelle de l’ensemble du groupe.

Anne-Sophie KETTERER, chargée de projets RSE

Des résultats et des perspectives

Réduction en 2014-2015 de 2,6% de la consommation d’énergie (à activité constante)

Atteindre une baisse de 5% par an jusqu’à 2014.

Réduction en 2014-2015 de 5,9% de la consommation d’eau (à activité constante)

Atteindre une baisse de 3% par an jusqu’à 2014.

82% des déchets industriels banals ont été valorisés en 2013-2014

Valoriser les DIB à hauteur de 80% d’ici à 2015.

Espace expert

Chiffres clés

5,9% de réduction de consommation d'eau

82 %du tonnage de déchets industriels banals font l'objet d'une valorisation matière ou énergétique

Haut
de page