Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies par nos services.  En savoir plusFermer

Le gaspillage alimentaire


Les enjeux du gaspillage alimentaire :
quelques chiffres

1/3
1/3de la production alimentaire mondiale (destinée à la consommation humaine) est perdue ou gaspillée, chaque année. Cela représente 1, 3 milliards de tonnes.
20
20% environ du changement climatique serait imputable à la production, la transformation et le stockage de la nourriture.
89
89millions de tonnes de denrées alimentaires sont gaspillées chaque année en Europe, soit 179 kilos par habitant. Les prévisions actuelles pour 2020 : 126 millions de tonnes, soit une hausse de 40%.
2014
2014Année européenne de lutte contre le gaspillage alimentaire.
2025
2025Le Parlement européen a adopté une résolution demandant des mesures urgentes pour réduire de moitié le gaspillage alimentaire d’ici 2025.
50%
50%Le parlement européen précise que près de 50 % d’aliments sains sont gaspillés chaque année dans l’Union européenne, par les ménages, les supermarchés, les restaurants et la chaîne alimentaire, alors que 79 millions de citoyens vivent au dessous du seuil de pauvreté et que 16 millions dépendent de l’aide alimentaire d’œuvres de charité.

Délais de consommation
les bons conseils

  • Bonduelle propose à ses consommateurs différents packagings leur permettant de faire des choix éclairés en fonction de chaque foyer, de chaque type de consommation.
  • Se reporter au nombre de parts indiqué sur l’emballage au moment de l’achat permet de limiter son impact sur l’environnement.
  • Veiller à bien respecter la date limite de consommation (DLC) indiquée sur les emballages de denrées périssables qu’il faut toujours conserver au frais, à la température indiquée clairement sur l’étiquetage. Cette DLC, introduite par la mention « à consommer jusqu’au… » s’applique aux produits susceptibles de présenter un danger pour la santé après une courte période.
    La DLC s’applique par exemple aux salades traiteur et en sachet.
  • Veiller à bien respecter la date limite d'utilisation optimale (DLUO) indiquée sur les emballages de certains produits stérilisés ou présentant une faible teneur en eau : gâteaux secs, boîtes de conserve… En revanche, ces produits ne présentent aucun danger une fois la date passée – ils peuvent de fait être commercialisés et consommés - mais ils sont susceptibles alors de perdre tout ou partie de leurs qualités (goût, texture). Cette DLUO est introduite par la mention « à consommer de préférence avant… »
    La DLUO s’applique par exemple aux conserves, aux surgelés.

Restauration scolaire

Le gaspillage des légumes à la loupe

Une étude menée fin 2012 dans une école de la Ville de Lyon a permis de mieux comprendre le gaspillage en restauration scolaire avec un focus particulier sur les légumes. En outre, l’originalité de cette étude est de décrire conjointement le gaspillage qualitativement et quantitativement et les raisons de non consommation. Cette étude a été menée en collaboration avec Bonduelle, le Centre de Recherche de l’Institut Paul Bocuse et Elior Restauration.

Les chiffres officiels du gaspillage national moyen en France 

(source : alimentation.gouv.fr )

30% à 40% de gaspillage dans les restaurants scolaires

125 grammes d’aliments jetés par enfant et par repas

¼ des aliments jetés sont des aliments non servis.


Les principaux enseignements
de l’étude*:

  • Les légumes (aliments les moins appréciés du repas) sont les plus gaspillés. Globalement, environ 80% des cuidités - légumes cuits servis froids - sont gaspillés alors que le gaspillage s’élève à 40% environ pour les crudités.
  • Les légumes cuits servis froids sont les entrées les moins appréciées, les préférences des enfants allant vers des textures plus croquantes.
  • L’appréciation d’un légume est très liée à la manière dont il est préparé.
  • Ainsi, moins de 20% des enfants aiment les aubergines.
  • En revanche, les 3 entrées préférées (cœur de laitue, tomates vinaigrettes, carottes râpées) sont préparées à partir des trois légumes les plus connus par les enfants : cela souligne l’importance de familiariser les enfants avec la diversité des légumes pour encourager leur consommation.

Cette étude se poursuit aujourd’hui pour mieux comprendre les préférences alimentaires des enfants et les moyens pour diminuer le gaspillage alimentaire.

Téléchargez le poster scientifique de cette étude présenté lors des Journées Francophones de Nutrition 2012

* L’analyse du gaspillage a été réalisée pour un échantillon de 215 enfants du CP au CM2.


La Fondation Louis Bonduelle s'engage contre le gaspillage alimentaire

Les appels à projet " été 2013 " et " hiver 2013-2014 " de la Fondation Louis Bonduelle ont porté sur le gaspillage alimentaire. Un fléau puisqu'en moyenne les Français jettent 20 % des aliments qu'ils achètent chaque année, dont 7 kilogrammes de produits non consommés encore emballés ! Toute l'Europe est concernée : en Belgique l'équivalent de 174 euros de nourriture part à la poubelle par habitant chaqueannée. En Grande-Bretagne, 25 % des aliments achetés sont jetés. Un gaspillage qui a non seulement des conséquence ssur le budget des ménages mais qui est aussi un non-s ensenvironnemental. Ces appels à projet visent à soutenir des actions permettant de réduire le gaspillage au domicile des consommateurs.

Les banques alimentaires et Bonduelle

En France, afin de lutter contre le gaspillage alimentaire, Bonduelle offre des produits non commercialisables mais parfaitement consommables. Ainsi, les usines de frais donnent à des associations locales les surplus de fabrication journaliers. Quant aux usines de légumes en conserve ou de légumes surgelés, elles donnent les produits à DLUO courte.

En 2014-2015, ces dons représentent  2644 tonnes de produits en conserve, surgelés, en salade 4ème gamme et traiteur pour le France, l’Italie, la Pologne, la Hongrie.

Haut
de page