Retour close-menu Created with Sketch.

En cliquant sur J'accepte, vous acceptez l'utilisation de cookies pour des raisons techniques, à des fins d’analyse statistique et de gestion du trafic Web (cookies analytiques), de partage d'informations avec les annonceurs sur d’autres sites internet, en vue de vous proposer des informations pertinentes (cookies de ciblage) et qui correspondent à vos intérêts (cookies de personnalisation).Le Groupe Bonduelle a mis à jour sa politique de confidentialité et la gestion des données de ses utilisateurs.En savoir plus.

Actualités

Retour sur les 10èmes Rencontres de la Fondation Louis Bonduelle, à Montréal.

Les 10èmes Rencontres de la Fondation Louis Bonduelle ont eu lieu le 13 juin à Montréal, sur le thème : Les Cultures Alimentaires ; Mutations et Perspectives. Près de 200 chercheurs, acteurs de la nutrition et journalistes ont été conviés à partager, avec des intervenants, connaissances scientifiques et bonnes pratiques.

La Fondation Louis Bonduelle a souhaité rassembler des experts canadiens et français, afin de débattre de l’évolution des cultures alimentaires et de l’impact qu’elles engendrent sur nos comportements au quotidien. Le choix de ce sujet fait écho aux modifications récentes ou en cours, des recommandations alimentaires au Canada et en France.

Découvrez les Rencontres 2017 en images et en vidéo ci-dessous :

Leïa Mion, lauréate du Prix de Recherche Louis Bonduelle en 2015 a présenté ses travaux centrés sur l’investigation des origines de l’alimentation méditerranéenne. Elle a exposé au cours de son intervention «Les cultures alimentaires dans le sud de la France, de l’antiquité au début du moyen âge ». Les résultats de ses travaux indiquent que, déjà à cette époque, on s’aperçoit que les choix alimentaires individuels sont le résultat de contraintes biologiques, socio-économiques et culturelles.

Christine Jourdan, Professeur de sociologie et d’anthropologie à l’Université Concordia de Montréal a réalisé une présentation sur : «Le Québec à table : transformations et héritages alimentaires ». Ses recherches montrent, par exemple, que l’assaisonnement, à lui seul, est un indice intéressant pour mesurer l’impact des vagues d’immigration successives sur la cuisine québécoise.

Jean-Claude Moubarac, Anthropologue et chercheur en nutrition publique, travaille à l’Université de Montréal et de São Paulo. Il a récemment collaboré au développement du nouveau guide alimentaire brésilien. Dans son allocution, il s’interroge sur la valeur accordée à l’alimentation dans nos sociétés modernes et notamment aux différences entre la France, le Canada et les États-Unis, qui ont une influence sur la santé.

Marie Josèphe Amiot-Carlin, directrice de recherche au département Alimentation humaine de l’INRA est une experte européenne sur les substances bioactives des végétaux. Elle clôture ces regards croisés sur les cultures alimentaires et présente les évolutions en cours des recommandations alimentaires en France. Celles-ci prennent désormais en compte l’exposition aux substances à risque, ainsi que les habitudes alimentaires et préférences actuelles pour construire des recommandations réalistes, axées sur une nutrition positive et durable.

Chaque année, les Rencontres de la Fondation Louis Bonduelle sont l’occasion de faire le point sur les avancées en matière de comportement alimentaire et de remettre le Prix de recherche Louis Bonduelle. Ce prix 2017 a été décernée à une jeune chercheuse, afin de l’aider à poursuivre ses travaux de thèse. Il s’agit de Jacynthe Lafrenière, étudiante à l’université de Laval au Québec. Son travail porte sur le “Développement et validation d’outils méthodologiques de mesure de l’adhésion aux recommandations nutritionnelles”.

Retrouvez l’intégralité des interventions en vidéo

Pour en savoir davantage sur la Fondation Louis Bonduelle rendez-vous  ici

Haut
de page