Retour close-menu Created with Sketch.

En cliquant sur J'accepte, vous acceptez l'utilisation de cookies pour des raisons techniques, à des fins d’analyse statistique et de gestion du trafic Web (cookies analytiques), de partage d'informations avec les annonceurs sur d’autres sites internet, en vue de vous proposer des informations pertinentes (cookies de ciblage) et qui correspondent à vos intérêts (cookies de personnalisation).Le Groupe Bonduelle a mis à jour sa politique de confidentialité et la gestion des données de ses utilisateurs.En savoir plus.

Actualités

Réinmplantation de deux espéces de rapaces pour limiter les populations de nuisibles : une bonne pratique innovante

En Espagne, dans la région de Murcia sur 230ha, Bonduelle cultive 18 variétés de salades (laitues, frisées, feuilles de chêne, jeunes pousses, épinards…). Il y développe et applique des systèmes de production conformes à ses ambitions en matière d’agriculture durable.

Pour réduire l’usage d’intrants, différentes solutions sont mises en place comme, des pièges à insecte ou l’utilisation de micro-organismes utiles. Mais aussi, la réimplatation de rapaces pour chasser les nuisibles sans produits de traitement.

Cette solution a été mise en place dans la cadre de programme de régénération des espèces protégées en collaboration avec A.N.S.E ( Association Naturaliste du sud-est)en 2013. C’est ainsi que deux espèces de rapaces ont été réintégrées :

- les faucons crécerelles: au total 6 faucons crécerelles ont été réintroduits sur la zone de production sous les conseils d’un garde forestier, spécialiste dans la réimplantation d'espèces de rapaces autochtones.

- les chouettes effraies: deux chouettes effraies  ont été adoptées et élevées pendant huit semaines par les équipes sur place avant d’être remises en liberté. Au préalable, des nids et une volière ont été construits pour que les deux rapaces puissent s’intégrer à leur nouvel environnement.

Tout comme pour les faucons crécerelles, la réimplantation des deux chouettes effraies s’est faite avec l’expertise d’un garde forestier spécialisé.

Haut
de page